Vol.: 10; No.: 32, 2009

2

Le prophète inattendu

Amos ! Le prophète qui dérange ! Pensez donc : un gardien de boeufs et de figuiers qui se met à prophétiser ! Et ce qu’il dit n’est ni religieusement, ni surtout politiquement correct. Il s’en prend aux grands de ce monde : roi, courtisanes, courtisans qui méprisent et exploitent les pauvres du pays. Termes de bouvier… un langage cru, choquant, si loin d’une langue de bois. Mais Amos le sait, c’est Dieu qui l’a appelé, envoyé.

Dieu, ami et défenseur ardent des pauvres et des petits. Au nom de ce Dieu-là, Amos parle hardiment. Au nom de ce Dieu-là, nous aussi devons parler.

Jean-Marie Bedez